Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Inscrits ou non, 8 à 9 millions de Français n'ont pas du tout voté en 2012

Le 6 septembre 2019

Combien de Français n’ont pas du tout voté en 2012, année d’alternance? Une instructive étude de l’Insee publiée ce jeudi 6 septembre, intitulée « L’inscription et la participation électorales en 2012. Qui est inscrit et qui vote », permet de le calculer.

On y apprend que, en cette année où les Français pouvaient se déplacer quatre fois au bureau de vote (présidentielle les 22 avril et 6 mai, législatives les 10 et 17 juin), 12% des inscrits sur les listes électorales, soit environ 5,5 millions de personnes, ne l’ont pas fait une seule fois, et 21% ne l’ont fait qu’à la présidentielle.

Des chiffres qui confirment donc l’existence d’une abstention dite «intermittente», y compris entre les deux tours d’un même scrutin, puisqu’à la présidentielle, 5% des électeurs inscrits n’ont voté qu’au premier tour et 6% qu’au second tour.

Le « chassé-croisé » de ces deux types d’électeurs explique pourquoi le taux de participation a augmenté faiblement entre les deux tours, de 79,48% à 80,35%.

En revanche, 13% des électeurs n’ont voté ni au premier, ni au second tour… et ont donc continué sur leur lancée aux législatives, puisque 1% seulement des inscrits n’ont voté qu’à cette élection.

Quel profil sociologique ?

L’étude s’intéresse également au profil sociologique des 7% de Français de plus de 18 ans qui ne sont pas inscrits sur les listes électorales, soit plus de 3 millions de personnes —ce qui signifie qu'au total, ce sont environ 8 à 9 millions de personnes en âge de voter qui ne l'ont pas fait du tout.

Les hommes sont moins inscrits que les femmes chez les moins de 50 ans (l’écart est marginal chez les plus de 50 ans), les jeunes que les personnes âgées, les immigrés que les Français nés en France et les sans-diplômes que les diplômés - quel que soit le diplôme, l’écart étant relativement faible entre les diplômes inférieurs au bac, le bac et les diplômes du supérieur.

Ces variables se vérifient pour la participation en ce qui concerne le diplôme ou le sexe: avant 40 ans, les femmes votent plus que les hommes.

Mais quelques nuances apparaissent: si les jeunes votent moins que la moyenne, les taux d’abstention les plus forts se retrouvent chez les très âgés, catégorie fortement inscrite sur les listes électorales.

63% des plus de 92 ans n’ont pas du tout voté à la présidentielle, par exemple, «vraisemblablement du fait de leur mobilité plus réduite».

La participation atteint son maximum chez les gens âgés de 48 à 52 ans: plus de 85% ont voté aux deux tours.

Autre nuance, l’Insee note que « contrairement à l’inscription sur les listes électorales, il n’y a pas de différence significative de participation au scrutin présidentiel entre les électeurs français nés en France et ceux nés ailleurs ».

A noter qu’en février dernier, nous avions publié une enquête en deux parties, « Pourquoi les gens votent » et « Pourquoi les gens ne votent pas », où nous revenions sur certains de ces facteurs.

Jean-Marie Pottier

Source :
http://www.slate.fr/lien/61359/elections-2012-participation-listes-electorales

Tag(s) : #Matières Grises

Partager cet article

Repost 0