Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Boycott des élections : état des lieux provisoire

Transmis par Les Déserteurs Actifs le 23 novembre 2016

Presque une année déjà (janvier 2016) depuis qu’un comité parisien s’est réuni autour d’un projet scandaleux, selon certains Janissaires de la démocratie représentative : le boycott de l’élection présidentielle.                                                                                                

Cette attaque frontale dans le fondement d’un système qui falsifie le principe même de la démocratie, trouve depuis une résonance nationale.

Des groupes de boycotteurs se sont formés en France et communiquent entre eux : Lyon, Paris, Lille, Bordeaux, Toulouse, Dijon, Alençon, Clermont-Ferrand et d’autres plus isolés échangent leurs initiatives, parlent à la population et se concertent en vue d’actions communes pour les périodes à venir.  

L’abstention est croissante, la « classe politique » en a peur, sa clientèle de naguère décampe et certains d’entre «les politiques» proposent une idée qui traîne dans les assiettes du pouvoir depuis longtemps : le vote obligatoire.

Ce qu’ils n’obtiennent plus par la conviction, par un  empoisonnement médiatique ou par l’appel au devoir, ils veulent l’imposer et subjuguer le peuple en le traînant par les pieds aux urnes. 

Par  là, ils mettent dans la lumière leur terreur de ne représenter plus personne et, aussi, ils oublient que le peuple français a une longue tradition de désobéissance.   

Le boycott propose de donner un contenu politique à cette abstention  massive, il s’entend comme une action publique et collective contre l’imposture électorale de la part des nombreux réfractaires qui refusent de démissionner politiquement en allant voter, quels que soient les muscles factices de n’ importe lequel des candidats. 

D’une manière autonome, les comités se sont constitués spontanément n’obéissant à aucun mot d’ordre. La pieuvre possède un cerveau dans chaque tentacule, mais celle-ci déroge à la nature en n’ayant pas de cerveau central.                                                                      

Un boycott électoral n’existe pas dans la  France contemporaine, mais les différents comités de séditieux s’activent  à le répandre.

Ce boycott est méritant d’être un acte offensif contre le piège qui, de nouveau, ferme ses mâchoires sur les Français crédules et de rappeler à la « caste politique » autoproclamée « Les Élites » que la démocratie représentative et ses ténors n’a jamais représenté que les pouvoirs de l’argent. Et que nous sommes au courant.

Ya basta !

Boycottez, boycottez, il en restera toujours quelque chose !  

Les Déserteurs Actifs
http://les-deserteurs-actifs.over-blog.com/

Tag(s) : #Matières Grises

Partager cet article

Repost 0