Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

200 propositions pour rompre avec le fatalisme et changer le monde

« TINA There Is No Alternative : il n’y a pas d’alternative. »

La célèbre expression de Margaret Thatcher est tout sauf vraie. Des alternatives au capitalisme et à la pensée unique néolibérale existent. Elles sont construites par des femmes et des hommes qui, partout dans le monde, se dressent contre l’injustice, les inégalités, l’oppression. Beaucoup de ces alternatives sont simples, cohérentes et, avec un peu de volonté politique, pourraient être mises en œuvre dès aujourd’hui.

Prétendre que l’être humain est fondamentalement égoïste ou que le capitalisme est notre seul horizon revient à forger notre impuissance : en jetant le discrédit sur celles et ceux qui veulent changer le monde, taxés de rêveurs, d’utopistes, TINA nourrit le fatalisme, la passivité et la résignation. En effet, comment penser l’alternative et pourquoi agir si l’on part du principe que, de toute façon, « c’est foutu » et qu’on n’y pourra rien changer ?

C’est le point de départ et l’objectif de ce livre : proposer un outil accessible, pratique, concret et rigoureux pour rompre avec le fatalisme ambiant et montrer que, dans tous les domaines (finance, économie, éducation, culture, démocratie, agriculture, etc.), des alternatives crédibles à la mondialisation capitaliste sont à notre portée.

Cet ouvrage s’adresse aux millions de personnes indignées par les injustices et les absurdités de ce monde. À celles et ceux qui veulent construire un autre modèle, fondé sur la satisfaction des droits humains fondamentaux, le respect de l’environnement et la construction d’une véritable démocratie.

L’Histoire a montré qu’il est vain d’attendre passivement que nos dirigeants servent les intérêts des populations. Ce ne sont pas le bon sens ou l’intérêt général qui mènent le monde, mais les rapports de force. Face à la puissance organisée des transnationales et de la finance, il est temps que les peuples s’organisent, prennent en main leur destin et, par l’action collective, relèvent le défi du changement. Si ce livre réussit à éveiller l’envie d’apprendre, de débattre et de passer à l’action, il aura pleinement joué son rôle.

Olivier Bonfond est économiste et conseiller au CEPAG (Centre d’Éducation populaire André Genot). Militant altermondialiste, membre du CADTM, de la plateforme d’audit citoyen de la dette en Belgique (ACiDe) et de la Commission pour la Vérité sur la dette publique grecque, il est l’auteur du livre Et si on arrêtait de payer ? 10 questions/réponses sur la dette publique belge et les alternatives à l’austérité (Aden, 2012). Il est également coordinateur du site www.bonnes-nouvelles.be

Éditions Le Cerisier
En collaboration avec le CEPAG et le CADTM

****
Commandez IL FAUT TUER TINA

Prix de vente : 25 euros (frais de port offerts)
Passez commande soit via le formulaire sur la page Publications, soit par courrier électronique auprès de commandes AT cadtm.org, soit par courrier postal au CADTM.
CADTM, 35 rue Fabry, 4000 Liège. Tél : 32 (0)4 226 62 85.
Contact : commandes@adtm.org
Tél : 32 (0)4 226 62 85

Ou
Abonnez-vous à l’AVP et pour 30 euros vous recevrez ce livre plus les trois autres envois AVP (deux revues AVP et d’autres publications du cadtm telles que le prochain livre d’Eric Toussaint sur la dette dans l’histoire)

Source :
http://www.cadtm.org/Il-faut-tuer-TINA

Tag(s) : #Alternatives

Partager cet article

Repost 0