Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 27 avril 2017

Alors que le second tour de l’élection présidentielle est menacé par l’abstention, France Info s’intéresse à ce phénomène en Europe. 

Avant de passer en revue quelques pays, rappelons que 22% des électeurs inscrits ne sont pas allés voter dimanche 23 avril 2017 pour le premier tour de la présidentielle française.

https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16187-25.04.2017-ITEMA_21303860-0.mp3

L’Allemagne vote moins

Basons-nous sur les élections générales allemandes, c’est-à-dire les élections législatives, qui permettent de renouveler le Bundestag et de désigner ensuite le dirigeant du pays, le chancelier.

Pour cette élection importante, sur les deux derniers scrutins, le taux d'abstention tournait autour de 28% ce qui est assez important. Auparavant, les Allemands votaient plus. En 2005, le taux d'abstention n'était que de 22 % et, en 1971, de 9% seulement.

Les Britanniques votent peu

Un tiers des électeurs ne sont pas allés voter en 2015, lors des dernières législatives. En 2001, c'était plus grave. Quatre électeurs britanniques sur dix s'étaient abstenus.

Mais le pire en Grande-Bretagne pour l’abstention concerne les jeunes. En 2010, toujours sur des législatives, les deux tiers de 18-24 ans n'étaient pas allés voter, complètement démobilisés, désenchantés. A cette époque, les autorités se sont demandés s'il ne fallait pas obliger les jeunes à aller voter, comme cela se fait dans d'autres pays. 

Vote obligatoire en Belgique et ailleurs

Ainsi, le vote obligatoire existe en Belgique, Grèce, Autriche ou Luxembourg. Forcément, cela se retrouve dans le taux d'abstention qui est plus faible. En Belgique, par exemple, lors des dernières élections législatives en 2014, le taux d'abstention n'a été que de 10%, comme dans les scrutins précédents d’ailleurs.

Théoriquement, les Belges écopent d'une amende s'ils ne votent pas. Ils risquent entre 25 et 150 euros maximum, mais, dans la réalité, il n'y a pratiquement jamais de sanction. En Grèce, il n’y a pas de sanction, non plus. En revanche, en Autriche, l’électeur risque jusqu'à 700 euros d'amende s’il ne vote pas.

Forte abstention à l’Est

L’abstention la plus forte d’Europe se trouve dans les pays de l'Est, où l'on observe une sorte de désenchantement vis-à-vis de la vie politique, 25 ans après la chute du communisme.  L'abstention monte souvent à 40%, voire plus.

Le record est détenu par la Roumanie. Lors des dernières élections en décembre 2016, six Roumains sur dix ne sont pas allés voter. En 1990, pour la première élection présidentielle libre dans le pays, l'abstention n'était que de 14%, mais depuis elle n'a fait que grimper, scrutin après scrutin. Les Roumains sont démobilisés car très souvent dégoûtés par la corruption qui mine leur classe politique.

Source :
http://www.francetvinfo.fr/replay-radio/c-est-comment-ailleurs/c-est-comment-ailleurs-l-abstention-en-europe_2141284.html

Tag(s) : #Matières Grises

Partager cet article

Repost 0