Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 8 février 2017

Après trois semaines de mobilisation, la rue a gagné face au gouvernement roumain. Celui-ci a finalement abrogé l’ordonnance qui permettait de blanchir des centaines d’élus condamnés.

La réforme n’est pas enterrée pour autant puisque le gouvernement va maintenant la soumettre au Parlement, où il dispose de la majorité. Mais cette mobilisation organisée de façon décentralisée grâce, notamment, à Internet, a permis à de nombreux Roumains de relever la tête et de se ré-intéresser à la politique.

Reportage à Bucarest.

Un cours de droit express, pénal et constitutionnel, c’est ce qu’ont suivi volontairement des centaines de milliers de Roumains mobilisés contre la majorité parlementaire et gouvernementale du Parti social-démocrate (PSD) de Liviu Dragnea.

Celui-ci a tenté de promulguer en douce – de nuit, sans passer par le Parlement, et contre les avis négatifs des institutions de la magistrature – une ordonnance d’urgence de modification du Code pénal.

Les décrets gouvernementaux ne passionnent pas spontanément les gens, en particulier en Roumanie où une grande partie de la population a pris ses distances avec la politique.

Mais ce décret était trop gros pour passer inaperçu : les modifications en question permettaient de blanchir des centaines d’élus condamnés pour corruption ou abus de biens sociaux, et de classer les dossiers de ceux poursuivis par la Justice.

Lire la suite :
http://www.bastamag.net/Amnistie-de-politiciens-corrompus-les-Roumains-font-temporairement-reculer-le

Tag(s) : #Par(s) Ailleurs

Partager cet article

Repost 0