Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La farce électorale, c’est parti !

Le 20 décembre 2016

La farce électorale, c’est parti !

Des primaires à droite, des primaires à gauche, des candidats à la Présidentielle en veux-tu en voilà qui tous promettent de se mettre à notre service et se voient déjà dans les habits de Hollande … Jamais la farce électorale n’aura été aussi visible, jamais la bourgeoisie n’aura déployé autant de moyen pour renouveler son personnel politique.

L’embarras du choix en quelque sorte, il n’y a plus qu’à les écouter parler en notre nom, étaler dans les média les projets qu’ils font pour nous, en choisir un, glisser notre bulletin de vote dans l’urne et le tour est joué…

C’est ça la force du système électoral dans la démocratie bourgeoise  : la politique est une affaire de spécialiste qui savent mieux que nous ce qui est bon pour nous, alors du coup il n’y a pas grand-chose d’autre à faire qu’à se laisser porter, et voter bien sûr  !

Le problème, c’est qu’ils disent tous la même chose et feront tous la même chose.

Leur programme économique, c’est la continuité de ce qu’ont imposé Hollande et Sarkozy et tous les autres avant eux, c’est de nouvelles lois anti-ouvrières, à la suite des précédentes, pour adapter le travail au plus près des exigences du capital  ; ce sera pour nous toujours plus de précarité et de flexibilité, toujours plus de pénibilité, un cran au-delà de la loi El-Khomri, c’est sans fin et c’est la concurrence dans la guerre économique mondialisée qui pousse à ça.

Bien sûr, il y a aussi ceux comme Mélenchon qui se revendiquent antisystème, disent vouloir défendre le peuple avec le recours d’un Etat bienveillant qu’il conviendrait donc de renforcer. Mais quel crédit leur donner quand le peuple dont il parle englobe le manœuvre jusqu’au cadre supérieur, celui-là même qui nous fait la guerre au boulot.

Et comment imaginer développer un Etat au service de tous sans en détruire les fondements, quand sa police, sa justice, son armée répriment, estropient, emprisonnent, assassinent parfois pour tenter de briser les résistances populaires et ouvrières dans les quartiers et les usines.

Nous les prolétaires n’avons rien à attendre de ces élections, quoi qu’il en soit celui ou celle qui l’emportera mettra en œuvre une politique en phase avec les intérêts de la bourgeoisie. Il ne peut en être autrement, c’est la bourgeoisie qui dirige notre société et les élections qu’elle organise sont pour elle le moyen de se maintenir au pouvoir, et de contenir la colère des exploités.

C’est à ça que servent le multipartisme et l’alternance politique  : vous êtes déçu du PS, votez LR  ! Quand vous serez déçu des LR, vous pourrez toujours voter pour remettre le PS aux manettes ou pourquoi pas le Front de Gauche. Peu importe, l’essentiel pour les bourgeois, c’est que ce soit toujours la politique conforme à leurs intérêts qui est appliquée.

Boycotter ces élections, c’est refuser de renforcer le pouvoir de nos exploiteurs, c’est refuser d’abandonner notre force politique collective au profit de la désignation du représentant de la bourgeoisie.

Boycotter ces élections, c’est ne pas céder à la facilité du vote qui ne nous mène qu’à des impasses, c’est au contraire s’engager dans une voie plus longue et exigeante, c’est commencer à réfléchir collectivement à quelle société on veut, ce qu’on produit et comment on le produit, pour répondre à quel besoin  ; c’est se préparer à prendre en charge et à diriger toute la société, sur la base de nos intérêts, c’est se former et s’organiser dès à présent au vu de cette perspective.

Source :
http://www.vp-partisan.org/article1702.html

Tag(s) : #Matières Grises

Partager cet article

Repost 0