Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelques avis de jeunes de banlieue sur leur abstention

Le 18 décembre 2015

Djibril, 27 ans, Noisy-Le-Grand, Seine-Saint-Denis.

« Je ne vote plus car j'en ai marre de voter pour des gens qui ne me ressemblent pas. Des gens qui n'ont pas les mêmes problèmes que nous. Ce n'est qu'une mascarade de démocratie qu'on nous propose.

J'en marre de devoir voter CONTRE un candidat et j'attends désormais un candidat en lequel je me reconnais pour retourner aux urnes. Tout le monde a peur du FN mais concrètement, ça me fait ni chaud ni froid. La frontière entre les partis est de plus en plus fine.

Étant un fils d'immigrés musulmans, ayant vécu sous des gouvernements de gauche comme de droite, j'ai de toute façon été confronté à des situations qui auraient pu arriver sous un gouvernement frontiste.

nous parle depuis le début de notre scolarité. J'ai voté lors de toutes les élections jusqu'à ce que je rentre dans la vie active et que je sois confronté aux vrais problèmes de la vie. Là, je me suis rendu compte que les personnes censées nous représenter nous voyaient comme du bétail.

Le compte du vote blanc ? C'est la solution à l'abstention je pense, toutes les personnes comme moi, frustrées politiquement, auront aussi les moyens de s'exprimer. »

***
Mathilde, 24 ans, Sevran, Seine-Saint-Denis.

« Je n'ai jamais voté de ma vie. Je sais que voter est un devoir moral – et important – mais j'ai l'impression que c'est quelque chose qui ne fera pas avancer les choses tant qu'il n'y aura pas une vraie refonte à l'intérieur des partis politiques français.

Que ça soit pour la droite, le FN ou la gauche.

Cette même gauche qui est au pouvoir actuellement, qui n'a pas de direction claire et qui se cale sur une politique de droite alors que le peuple français a voté pour lui justement pour l'inverse.

La politique est une question de pouvoir et lorsqu'un parti est au pouvoir, j'ai le sentiment qu'ils font abstraction de ce que souhaite véritablement le peuple. Donc si je devais voter, j'aurais juste l'impression de donner un coup d'épée dans l'eau.

Voter pour quelqu'un "contre le FN", ça revient à voter par défaut. Si la droite se retrouve face à l'extrême droite en 2017, sincèrement, ce sera la même chose – je ne vois que très peu de différence entre les deux. Quant à la gauche, elle suit le mouvement.

Le vote blanc ? Il ne me tente pas non plus. »

"Jamais je n'aurais cru que le PS allait faire une politique encore plus à droite que l'UMP"

***
Lire d'autres témoignages :
http://www.venissieux-minguettes.fr/2015/12/quelques-avis-de-jeunes-de-banlieue-sur-leur-abstention.html

Tag(s) : #Expression libre

Partager cet article

Repost 0